Présentation des Assises

Aujourd’hui, si l’économie circulaire se développe par un nombre grandissant d’acteurs, d’entreprises, de territoires ou de citoyens, elle doit encore se renforcer pour se généraliser.
La transition vers l’économie circulaire doit coupler ambitions politiques, stratégies territoriales ou d’entreprises avec des actions renforcées sur le terrain en appui aux initiatives citoyennes.


Les troisièmes Assises de l’économie circulaire, organisées par l’ADEME entendent fournir aux acteurs des éléments de réflexion et d’action pour développer leur transition vers l’économie circulaire en :

• faisant le point sur le développement des stratégies,

• présentant les démarches, outils et méthodes permettant à tous de s’inscrire dans une société sobre en ressources et à faible impact environnemental,

• exposant les témoignages et retours d’expériences montrant que cette voie fait sens sur le terrain, est accessible et induit un bénéfice économique et social pour tous.

Elles seront organisées autour de trois sessions plénières et de quatre sessions  d’ateliers en parallèle.

Trois sessions plénières autour des sujets suivants :

• Quel modèle de société pour le futur ?
• Les politiques européennes et à l’étranger
• L’alimentation durable, valeur d’avenir

Quatre sessions parallèles en ateliers autour des axes suivants :

• L’entreprise responsable et économe en ressources
• Les collectivités animatrices des territoires
• Développement et pérennisation des acteurs locaux de l’économie
circulaire
• Des produits plus circulaires
 

Présentation des journées

Un rendez-vous très attendu par la communauté scientifique et technique.

Initiées par l’ADEME en 2002, ces Rencontres nationales constituent un temps fort pour tous les acteurs scientifiques et techniques qui souhaitent s’informer sur les avancées et les faits marquants de la recherche dans le domaine de la pollution des sols liée à des activités industrielles sur sols urbains, industriels, agricoles. (Sont exclues les pollutions d’origine agricole et radioactive).

Une communication portant sur plus de 150 résultats de recherche. Sélectionnés à l’issue d’un appel à communications, plus de 150 résultats de recherche seront présentés par leurs auteurs dans 8 domaines :
  • Investigations de terrain et outils
  • Devenir des polluants et compréhension des mécanismes
  • Transfert vers le vivant et impacts
  • Interprétation des résultats et référentiels
  • Mise en œuvre des travaux et actions sur la source
  • Phytotechnologies pour la gestion des risques
  • Approche durable de la dépollution
  • Outils intégrateurs et planification urbaine.

Deux journées pour échanger sur des résultats de recherche.

Structurées autour de 2 sessions plénières, 11 ateliers et d’1 session posters, ces 3e Rencontres seront l’occasion pour les laboratoires et organismes de recherche, mais aussi pour les maîtres d’ouvrage, bureaux d’études, sociétés de dépollution et collectivités en charge de territoires contaminés, de partager leur expérience et de confronter leur point de vue.

... et aussi pour identifier les priorités au regard des besoins des professionnels.

Le vaste panorama des résultats de recherche et le contenu des débats qui ne manqueront pas de s’engager sont autant de conditions propices à l’identification des priorités de recherche au regard des besoins des professionnels pour les 5 années à venir.

Ces Rencontres nationales s’adressent plus particulièrement :
  • aux chercheurs d’organismes publics et privés, de toutes les disciplines qui s’intéressent à la gestion des sites et sols pollués,
  • aux gestionnaires publics et privés de sites pollués ou de territoires contaminés,
  • aux sociétés d’études et de travaux dans le domaine de la pollution des sols ou de la reconquête des territoires. 

Les 4 Rencontres nationales de la Recherche sur les sites et sols pollués sont organisées par l’ADEME en collaboration avec les ministères :
  • de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie,
  • de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche 

et en partenariat avec :
  • le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM)
  • l’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques (INERIS)
  • l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA)
  • le Groupement d'Intérêt Scientifique Sites, Sols et Sédiments Pollués (GIS 3SP)
  • le Groupement d'intérêt Scientifique sur les Friches Industrielles (GISFI)
  • le réseau RECORD l’Union des Consultants et Ingénieurs en Environnement (UCIE)
  • l’Union des Professionnels de la Dépollution des Sites (UPDS)